Les ressentis

I – Qu’est-ce qu’un ressenti ?

La question la plus fréquente, celle qu’on m’a souvent posé, c’est « Qu’est-ce qu’un ressenti ? » Comment cela se manifeste-t-il ? Eh bien, c’est différent pour chaque personne. Certains auront des flashs précis (des images, pas forcément de leur consultant, mais ils verront une alliance pour symboliser un mariage ou plus généralement une union par exemple.), d’autres auront des sensations (chaud, froid, des douleurs, envie de pleurer, de rire etc.) et d’autres encore entendront des « voix ». Me concernant, c’est surtout les sensations qui régissent ma voyance. Je ne saurais concrètement comment l’expliquer, mais je ressens les choses, j’en suis soudainement convaincu, comme si j’en avais déjà parlé avec la personne. 

II – Comment avoir ces ressentis ?

Pour obtenir ces ressentis, nulle besoin d’accomplir d’innombrables travaux gargantuesques, d’être doté d’un pouvoir extra-ordinaire ou encore d’être Harry Potter. Nous en avons tous, et ceux, dès notre plus jeune âge ! Bien souvent, les enfants sont plus réceptifs à ces ressentis, puis, en grandissant, les diktats de la société, de notre famille, de nos amis, peuvent exercer une pression, une influence sur nous, qui nous fait oublier ces ressentis. Mais ils sont encore là, au fond de vous ! Pour les réveiller, il faut dans un premier temps y croire. Il faut que vous puissiez aussi être le plus optimiste possible. Si vous voulez avoir de bons ressentis, il vaut mieux ne pas être trop fatigué, méditer avant, et vous laisser guider par vous-même. Fermez les yeux, pensez à quelque chose d’agréable, et pensez à la question qui vous préoccupe. Quel est le premier sentiment qui vous vient ? La première vision que vous avez ? Qu’entendez-vous ?

III – Développer ses ressentis

Maintenant que vous avez appris à ressentir certaines petites choses, je vais vous expliquer comment vous pouvez les étoffer. Tout d’abord, il y a les fameux supports que vous connaissez certainement tous. Les cartes, les pendules, les boules de cristal, ou encore la raie des fesses (Oui, oui, Maman Stallone lit l’avenir dans les fessiers !). Ces supports, ne sont QUE des supports. Ils ne permettent en aucun cas de se substituer à de la voyance. Bien souvent les gens pensent que sans support nous ne pouvons pas être voyant, eh bien c’est faux ! Et je dirais même que c’est l’inverse, on est souvent bien meilleur sans supports ! Mais les supports ne font pas tout ! Vous devez apprendre à vous faire confiance. C’est la clé ! N’ayez pas peur de dire ce que vous percevez, ne contournez surtout pas vos ressentis, aussi improbables soient-ils ! N’oubliez pas que vous avez le droit de vous tromper, surtout si vous commencez par des choses anodines comme essayer de deviner si le chat de la voisine va bien. Faites-vous confiance. Pour le reste, la méditation aide à se couper du reste du monde, et donc à être plus neutre vis-à-vis de la voyance. La sauge blanche est connue pour ses vertus, en infusion ou en encens, elle vous permettra de développer vos ressentis. 

 

Laisser un commentaire